Le pays où les femmes initient les jeunes garçons ...

Avant & ailleurs

Le pays où les femmes initient les jeunes garçons ...

L’île de Mangaia, dont le nom signifie "pouvoir temporel", se situe dans l’océan pacifique. Cette ile, tardivement découverte par le capitaine Cook, mettait la famille au coeur de la société, jusqu’à ce que l’Occident impose les règles du catholicisme. (...)


Connaissez-vous l’Osunalité ?

Avant & ailleurs

Connaissez-vous l’Osunalité ?

L’approche africaine à la féminité, à la sexualité, est très éloignée de l’approche judéo-chrétienne de l’Occident. Dans certains pays d’Afrique, la déesse de la Féminité Osun (ou Oshun) à même donné lieu à l’ « Osunalité », un nouveau courant féministe (...)


Le 69 révolutionnaire

Avant & ailleurs

Le 69 révolutionnaire

Il n’est pas nécessaire d’être la tête entre les jambes de son partenaire tout en le laissant - tête bêche - opérer d’un même rapport buccal, pour savoir à quoi correspond le chiffre 69. Bien avant de savoir à quoi cela correspond, les enfants eux-mêmes (...)


Qu’est-ce que l’un et l’autre ?

Enquêtes

Qu’est-ce que l’un et l’autre ?

Parce qu’on assiste (héberluées, en ce qui nous concerne) à une volonté de scission sans cesse grandissante entre les femmes et les hommes (qui a démarré au XVIIIe siècle), il parait bon de revenir un instant sur les différences entre hommes et femmes. (...)

Mais encore...

Femmes, artistes et pornographes

Elles viennent de New York, Taiwan, Marseille et Paris, elles s’appellent Maria, Shu Lea, Catherine et Emilie… Il était une fois quatre femmes artistes de la pornographie.

Voici quelques années, un jour de soleil au printemps à Paris, en prenant le métro station La Chapelle, je me suis dit que je voulais être pornographe. Ce mot m’est tombé de nulle part au coin de l’oreille en tintant comme un grelot fou, une bonne nouvelle un peu saugrenue, une évidence amusante qui m’a fait sourire. Peut-être à cause de la chanson de Brassens que j’écoutais en boucle à l’adolescence.. ? Peut-être parce que je venais de participer à l’aventure One Night Stand (Emilie Jouvet, 2005), en tournant deux scènes pour ce premier film pornographique lesbien et transgenre réalisé en France par une femme ? Etre pornographe, ça veut dire représenter le sexe en images. N’étant pas vidéaste ou photographe, c’est avec mes mots et mon corps que j’ai donné à voir du sexe, d’abord devant la caméra d’Emilie, puis sur scène et dans des livres. Trois ans après que le petit grelot annonciateur m’ait glissé au creux de l’oreille ma passion d’artiste et d’écrivaine, j’ai eu envie d’offrir un espace de parole à quatre femmes qui ont donné au sexe des images belles, fortes, surprenantes et subversives : à celle qui la première m’a tendu la main pour m’emmener dans le monde de la pornographie faite par des femmes et à trois autres dont j’ai suivi le travail avec enthousiasme. Elles s’appellent Emilie Jouvet, Shu Lea Cheang, Maria Beatty et Catherine Corringer. Elles ont réalisé des films qui m’ont touchée, parfois émue et souvent excitée. Je les aime non seulement pour leur création mais aussi pour le message qu’elles font passer à travers leurs œuvres sur les femmes et la pornographie.

Soumission au féminin

Martine, l’épouse de Sganarelle dans Le médecin malgré lui , est une femme comme les autres. Entendez par là qu’elle est fatiguée de consacrer tant d’énergie à ses enfants, et qu’elle aimerait bien que son mari l’aide davantage à la maison. Mais quand Sganarelle, excédé de ses reproches, se décide à la battre, quand un tiers entreprend de les séparer, la volte-face de Martine est totale :

« — Et je veux qu’il me batte, moi.
— Ah ! j’y consens de tout mon cœur. (…)
— Est-ce là votre affaire ?
— Vous avez raison.
— Voyez un peu cet impertinent, qui veut empêcher les maris de battre leurs femmes.
— Je me rétracte.
— Il me plaît d’être battue. »
Et oui ! Elle est comme ça, Martine. Il lui plaît d’être battue. Allons allons, me direz-vous, la scène a été écrite au XVIIème siècle… Depuis lors, les choses ont bien changé ! En sommes-nous si sûres ? De nombreuses femmes témoignent au contraire de leur attachement, dans le quotidien de leur vie de couple, à une certaine forme de soumission domestique. Mais bien entendu, la soumission n’est pas qu’affaire de psychologie. On la retrouve dans l’intimité de nos alcôves, sur un mode qui reste ludique la plupart du temps, mais peut également prendre la forme d’un asservissement total… Enquête sur un sujet frémissant : la soumission au féminin.

Franck Spengler

Franck Spengler, écrivain et éditeur, est l’un des acteurs incontournables de la littérature érotique en France. Tout d’abord professeur d’histoire, il devient éditeur "par accident". De maisons d’éditions en maisons d’éditions, il crée les Editions Blanches, en 1993 et devient l’un des deux grands éditeurs spécialisés en littérature érotique en France.