Le vagin à l’ère connectée

Enquêtes

Le vagin à l’ère connectée

Dans la plupart des cultures ou sociétés où la sexualité a été élevée au rang d’art il existe un enseignement de celui-ci. Enseigné à des femmes, il n’a pas laissé de traces d’un clivage entre leurs orgasmes, aucune séparation n’est faite entre ceux dits (...)


L’homme qui aimait les femmes

Avant & ailleurs

L’homme qui aimait les femmes

Depuis Freud, qui pourtant finit par avouer que pour en apprendre davantage sur la sexualité feminine il fallait « interroger votre propre expérience, adressez-vous aux poètes ou attendez que la science soit en état de vous donner des renseignements (...)


Arthur H : la mélodie de l’Éros

Entretiens

Arthur H : la mélodie de l’Éros

Le chanteur Arthur H sort ces jours-ci un album inhabituel, "L’or d’Éros", où il lit un ensemble de textes érotiques de nos plus grands auteurs, dans la lignée de ce que défend SecondSexe.com depuis sa création ... L’occasion pour nous de s’entretenir avec avec lui des effets de la mélodie des mots sur le désir sexuel.


Masturbations passion

Enquêtes

Masturbations passion

Au Canada, les femmes ont un rapport très libéré à leur corps et la masturbation semble être chez elles peut-être plus courante qu’en France. Comme les Américaines, elles ont une approche "naturaliste" qui leur permet de raconter sans retenue leurs (...)

Mais encore...

Virginie Despentes

Avant de s’attaquer au tournage de son nouveau long métrage Bye Bye Blondie, Virginie Despentes présente son documentaire Mutantes sur Pink TV. Une incursion en terres américaines et espagnoles où les mouvements pro-sexe et post-porno queer régénèrent les théories féministes. Le documentaire de 90 minutes, tourné en deux temps, en 2005 et en 2008, se veut ainsi le complément filmé de son livre King Kong Théorie (essai autobiographique et fortement inspiré par les grandes féministes américaines). Devenue lesbienne à 35 ans, l’auteure de Baise-moi vit depuis quatre ans à Barcelone où elle a enfin trouvé des cercles où l’énergie rageuse, la punk attitude, le féminisme et le sexe vont de pair.

Exhibitionnistes : le désir dans les yeux

Prenant le risque d’être arrêtées pour trouble de l’ordre public, elle jouissent d’être – un peu, beaucoup, passionnément - nues dans les endroits les plus incongrus. L’exhibitionnisme, pour elles, c’est le plaisir de se mirer… dans les yeux du désir. Une manière de flirter à distance, dans le domaine du pur fantasme, avec l’idée que tous les hommes pourraient être nos princes aimants.

Lettre à celles qui pensent que les sex toys, c’est pour les autres !

Bon nombre de femmes considèrent que les sex toys, c’est surtout pour les autres et que ça ne les concerne pas. Erreur ! Nous sommes toutes concernées par ces petits objets dédiés à notre plaisir.