Dictionnaire

Proposer un mot

Sélectionnez une lettre afin de découvrir la définition d’un mot.

Elles se cachent derrière les grandes lèvres et permettent d’avoir des sécrétions filantes, incolores et lubrifiantes qui facilitent la pénétration du pénis. C’est l’anatomiste danois Caspar Bartholin le Jeune, qui en a fait la première description, au XVIIe siècle. Elles portent donc son nom.


  • Norethistérone

    La Norethistérone est une hormone présente dans plusieurs pilules contraceptives combinées. Sous cette forme, elle permet en combinaison d’autres hormones synthétiques d’empêcher l’ovulation et donc protéger d’une grossesse non désirée le tout en ajustant le taux d’hormones dans le corps continuellement.
    Toujours dans cette optique d’ajustement hormonal, la Norethistérone existe aussi sous forme de comprimé pour permettre de retarder l’arrivée des règles. Prise trois jours avant le début programmé des règles, elle permet de garder un taux d’hormones fixe pour ne pas déclencher les règles. La Norethistérone peut se prendre pour retarder les règles, uniquement pour les femmes n’étant pas sous contraception.
    Les femmes qui prennent la pilule contraceptive, patch ou anneau contraceptif, n’ont pas besoin de cette homone, il leur suffit d’enchainer le deuxième cycle de contraceptif pour ne pas avoir de règles.
    Dans les deux cas, il est vivement recommandé de ne pas abuser de ce principe.

  • Nubile

    Est un joli terme pour désigner la fille pubère et/ou en âge de se marier.

  • Nymphomanie

    La nymphomanie, étymologiquement "folie de la jeune fille" est l’augmentation du désir sexuel et sa permanence.
    La personne nymphomane est perpétuellement à la recherche de nouveaux partenaires et multiplie les expériences.

    Ce comportement est désormais appelé hypersexualité, le terme de nymphomanie ayant recouvert une connotation péjorative avec le temps.

    Au delà des préjugés sexistes la nymphomanie ou hypersexualité est une obsession du sexe qui entraîne une libido "hyperactive".

    Il est difficile de désigner une personne comme étant nymphomane. La fréquence des rapports sexuels dépend du rythme de chacun et nul ne pourrait dire si c’est trop ou pas assez.